Nausées et vomissements

Le traitement des effets secondaires associés aux thérapies anticancéreuses est l'application des cannabinoïdes la plus étudiée à ce jour avec environ 40 études (THC, nabilone, autres analogues du THC, cannabis), la plupart ayant été menées dans les années 80. Dans les cas étudiés, les doses de THC relativement élevée ont été nécessaires, et des effets secondaires résultants sont apparus fréquemment. Le THC s'est révélé moins efficace que le métoclopramide à haute dose lors d'une étude. Il n'existe pas de comparaison entre les effets du THC et des antagonistes de la sérotonine récents. De récentes enquêtes cliniques ont montré que l’utilisation du THC à faibles doses renforce l’efficacité d’autres médicaments antiémétiques pris simultanément. Des études montrent aussi l’efficacité des cannabinoïdes sur les nausées et vomissements causés par les radiothérapies et les chirurgies. En médecine traditionnelle les cannabinoïdes sont souvent employés et on les utilise souvent pour d’autres causes de nausées incluant le SIDA, les hépatites et les nausées de grossesse.

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.